Mode

Graaaaaouuuuuuuu

10:30

Ah le léopard... Cette longue et perpétuelle histoire d'amour... Et c'est chez French Disorder que je me suis laissée tenter cette fois-ci ! Notamment grâce à une photo sur l'instagram de Azzed, et bam, le mal était fait. 


Tu pourras néanmoins constater que ce pull est du plus bel effet et que ce total look graou épate la galerie sans difficultés !

Je ne peux décemment pas rester sobre une seule journée et il me faut ce "détail" qui tue, le petit truc en plus, celui qui fait la différence ou qui va faire qu'un look bien trop sage devient finalement intriguant. Les membres de ma famille ne comprennent pas toujours mes délires mais qu'à cela ne tienne.

Si jamais tu veux tenter de gagner cette bête de mode, Azzed organise un concours sur son blog, allez file ! 

Beauté

Le #tattoofashionshow par The Tattoorialist et Miss Ko

10:30

Amoureux de l'encre, c'est au défilé de The Tattoorialist qu'il vous fallait être le 16 septembre !

Avec des modèles toutes plus sublimes et tatouées les unes que les autres, ce défilé présentait tant la beauté de la peau marquée à jamais que le travail d'artiste des créateurs partenaires de l'occasion. J'ai d'ailleurs eu le plaisir de reconnaître Poupée Rousse et Hey Dickface parmi les modèles. Somptueuses !




Le tout mis en beauté par Bulle beauté bien sûr !

Crédit photos : 10D in Paris


Culture

Rouler des mécaniques avec RUSH

10:30

Le synopsis

RUSH retrace le passionnant et haletant combat entre deux des plus grands rivaux que l'histoire de la Formule 1 ait jamais connus, celui de James Hunter et Niki Lauda concourant pour les illustres écuries McLaren et Ferrari. Issu de la haute bourgeoisie, charismatique et beau garçon, tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. RUSH suit la vie frénétique de ces deux pilotes, que les circuits et en dehors, et retrace la rivalité depuis leurs tout débuts. 



Ce que j'en ai pensé 

RUSH n'est pas typiquement le genre de film que je vais voir d'instinct. La peur de trouver un cliché de virilité et du moteur et de la graisse à tout va. A côté de ça, j'ai souvenir d'avoir passé de nombreux dimanches dans le salon avec mon père qui regarde le Grand Prix, mais ça, c'était avant que Canal rachète les droits de la F1...

Toujours est il que RUSH est plus qu'un film mécanique. Au delà de l'aspect purement sportif de la F1, ce film est un véritable hommage à la rivalité acharnée entre James et Niki. Et cette histoire vraie des années 70 est prenante, ces deux hommes pleins de défauts alimentent leurs motivations respectives par la "haine" envers l'autre. Un esprit de compétition vers cet ennemi tout désigné qui leur permet de repousser chaque fois un peu plus leurs limites. 

J'aime lorsque la relation est placée au centre d'un film, voir la dynamique entre chacun et tenter de lire entre les lignes... James et Niki se détestent finalement autant qu'ils s'aiment et font preuve d'un immense respect l'un pour l'autre, c'est un peu la beauté à l'américaine sans pour autant tomber dans le cliché. Parce qu'en plus pour une fois, j'ai aimé la fin d'un film ! Alors, tu es prêt(e) ? Non parce que le film sort mercredi donc bon, faudrait pas faire preuve d'un certain manque d'organisation...

Culture

Zulu

10:30

4ème de couverture 

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l'Inkatha, en guerre contre l'ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu'elles lui ont fait... Aujourd'hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l'Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d'Afrique, bat tous les records. Les choses s'enveniment lorsqu'on retrouve la fille d'un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l'agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds... Si l'apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l'ombre de la réconciliation nationale...


Ce livre est un récit troublant d'une Afrique du sud encore marquée par les fantômes de l'apartheid et dans laquelle cohabitent un bon nombre d'amis et d'ennemis prêts à tout.

Neuman est cet homme nounours qui va au bout des choses et ne rendrait les armes pour rien au monde. Se succèdent des scènes de tendresse, d'amour,  de mystique et aussi de grande violence. Des émotions très fortes et de nombreux passages vraiment déchirants. Malgré tout, le récit est criant de vérité et on est emporté par cette histoire (dont j'ai hâte de voir le film du coup !).

A lire donc...

Accessoire

La fille du tailleur

10:30

Dernièrement, je te faisais part de ma première expérience DIY, attention, pas d'enflammage, je n'ai pas de nouveau DIY mais une info toute aussi sympa. 

Figure toi que jeudi dernier, j'étais au Kaméléon, 185 avenue du Maine dans le 14ème, pour la soirée de présentation de la Collection Automne/Hiver 13/14 de Sylvie, la fille du tailleur. La jolie Sylvie aime la matière, le travail bien fait et s'applique à réaliser des robes, hauts et vestes très sympas (et j'avoue qu'en tant qu'amoureuse de bijoux, je n'ai pas pu résister à l'appel du bracelet) et donc en voici un chouette échantillon.


Et un grand merci Sylvie pour cette jolie pièce étoilée, je suis JOIE ! 

La où ça devient super intéressant, c'est qu'en plus de ça, Sylvie fait du sur mesure. Olivia a déjà testé pour refaire de jolies robes, alors pourquoi pas nous ?! J'ai hâte de tomber sur LA pièce que je voudrais me faire faire. Je cherche encore mais je sais que ça va venir, regarde comme il est beau ce petit haut là quand même !


Bon plan, n'est ce pas ? 

Plus d'infos par ici : Facebook La fille du tailleur

Danse

La thérapie par les fesses de Maïmouna

10:30

Je pourrais commencer par te parler du fait que mes genoux sont décédés à l'heure ou j'écris ces lignes (c'est à dire 2 heures après la fin du cours mais il n'en est rien puisque CE N'EST PAS CE QU'IL FAUT RETENIR du cours de booty therapy de Maïmouna Coulibaly.

Forte d'une expérience artistique très variée, Maïmouna est la dame en rouge, celle qui milite pour la féminité et avec féminité. 

Dans son cours, on trouve un mix de danses de tous horizons pourvu que le dénominateur commun se trouve au niveau du bassin ! Ragga dancehall, Mapouka, Booty shake ou alors son nom tendance du moment, le twerk, il y en a pour tous les fessiers ! 



Après une séance d'1h30, je suis heureuse, détendue et impatiente d'assister à mon 2ème cours. Ce que j'ai pu voir et ressentir, c'est une ambiance de folie, un cours sans complexes ou nous sommes finalement le juge le plus dur (oui, pour ce premier cours, je n'ai pas osé caler mes pieds sur la barre pour déhancher cadencer les mains au sol). Mais ne surtout pas se méprendre, cette séance est sacrément physique ! Demande à la buée sur mes lunettes !!

Si toi aussi tu veux te lancer, ça se passe  à l'Elephant Paname le lundi de 20h à 21h30 et au Centre de danse du Marais le mercredi avec ragga dancehall de 19h à 20h30 et Coupe Décalé N’Dombolo Kuduro Naija Azonto de 20h30 à 22h. 

Plus d'infos sur les cours de Maïmouna sur son site Les ambianceuses ! 

Et merci Vanoue pour la découverte ;-)

Bijoux

So Capristi - Les bijoux éthiques à jolis prix

10:30

Dernièrement, je découvrais un sublime bracelet manchette sur le blog de Big or not to big, j étais dans ma folie turquoise et ce bijou etait donc du plus bel effet. 


Je me retrouvais donc naturellement sur le site So Capristi, un site de vente en ligne de bijoux faits main. J'avais déjà eu l'occasion de découvrir la marque Made sur Asos et j'ai pu approfondir ma connaissance de la créatrice en faisant l'acquisition de 2 nouveaux bijoux dont je suis absolument fan (je ne peux plus quitter les boucles d'oreille !).



En plus de proposer des bijoux éthiques et tendance, So Capristi offre un service de qualité et est vraiment aux petits soins avec ses clients. J'avais commandé une bague qui s'avérait être trop petite pour mes knacki balls de doigts et l'échange s'est fait rapidement et dans la plus grande simplicité (ce qui change versus d'autres sites... Je ne sais pas encore si je te parle des problèmes que je rencontre avec Archibald). 

File vite découvrir SoCapristi ! Allez, je sais même pas ce que tu fais encore là !

Crédit photo manchette :  Big or not to big

Culture

Must see : Rock the Casbah

10:30

Le Synopsis

C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit sur 3 jours dans la maison familiale suite au décès du père, pour se remémorer les souvenirs et partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane. Il faut quitter les plages, les maillots de bain pour se vêtir de djellabas, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble d’autant plus que cet homme n’a laissé derrière lui que des femmes. Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses sœurs et bouleverser l’ordre établi depuis toujours par ce patriarche. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même...




Ce que j'en ai pensé

Dans son film, Laïla Marrakchi donne la parole aux femmes de l'Orient. Elle place à découvert "une société en permanence déchirée par les contradictions" sous le regard de ces femmes unies par les liens du sang.

Sur un fil permanent de poésie et de douce mélancolie face au deuil du mari/père/grand-père joué par Omar Sharif, ces femmes se redécouvrent et règlent enfin leur compte une fois la figure patriarcale éteinte.

Un très beau traitement qui oscille entre traditions et modernité. Le film brise les clichés les uns après les autres en abordant de manière décomplexée l'alcool, la séduction et même la chirurgie ! Un éclatement des tabous qui n'est pas sans déplaire et lève le voile sur une société qui a beaucoup changé.

Le résultat est touchant, "féminin mais pas féministe" (merci à Sandrine et Céline pour cette parfaite citation!) et la dimension familiale est un grand bol d'air frais. Un amour fraternel qui est mis à nu mais aussi progressivement renforcé. Un film que je vous conseille grandement... Et qui sort en salle ce mercredi 11 septembre.



Humeur

Le jour où j'ai arrêté de boire du Coca-Cola...

10:30

3 mois. 3 longs mois et aussi courts à la fois que j'ai arrêté de boire du Coca Cola (le rouge bien entendu, je suis une fille du "tout ou rien", donc il n'a jamais été question de boire du light ou encore du zéro.

Au départ, il s'agissait de réapprendre à manger (et boire en l’occurrence). Un peu de weight watchers par ci, de lectures saines par là et je me dis que vraiment, le coca et moi, c'est une relation aussi destructrice que passionnelle et qu'il faut vraiment qu'on en finisse, sans substitution d'aucune autre boisson gazeuse et sucrée.


Alors je ne te cache pas qu'arrêter ce qui pour moi a toujours été une drogue est quelques fois un graaaaaaaand dilemne. Je me suis donc dis que j'allais t'offrir, à toi, la liste de ce qui change au quotidien, quand on arrête de boire du coca (ou en tout cas quand moi j'en bois plus du tout). 

Les - (oui parce qu'on garde le meilleur pour la fin !):
  • Quand on ne bois pas d'alcool comme moi, les soirées sont dures... Mais merci les jus de fruits
  • Le coca est ABSOLUMENT partout et donc l'envie également
  • Tu le sens ce manque du coca bien frais un après-midi d'été ou bien encore a pas d'heure en retour de soirée ? Ce "Ahhhhhhhhh" que tu déclames glorieusement suite à cette puissante gorgée ?
  • Dire "frite-eau" au Mac do, c'est beaucoup moins fluide qu'un "frite-coca"...
Les + (parce qu'ils sont plus nombreux que les - et que ça fait du bien):
  • Une peau plus belle ! (Oui oui oui, moins de boutons, peau moins grasse et donc un teint pump it up !)
  • Des dents plus saines (et ce n'est pas l'ufsbd qui me fait dire ces joyeuses paroles. Figure toi que je me suis rendu compte que le coca me bouffait littéralement les dents.
  • Adieu langue pâteuse (ce qui va de pair avec les dents rugueuses)
  • Bonjour cristalline, évian et autres eaux minérales. Je n'ai jamais bu autant d'eau et je crois que mes reins sont contents ^^ 
  • Le goût des aliments se réveille. Là où je ne pouvais pas me passer d'un repas sans coca, je suis maintenant réconciliée avec des repas goûtus et qui ont maintenant une toute autre saveur.
Bien entendu, je ne crie pas victoire, mais j'avais envie de partager avec toi ma lutte du quotidien à moi ;-) Et toi, c'est quoi la tienne ?

Accessoire

The girl from Hipanema

10:30

Depuis quelques jours, la nouvelle collection Hipanema Automne Hiver 2013-2014 est disponible sur le eshop. Tu connais déjà les célèbres bracelets et cette fois ci, la marque innove avec sa collection de prêt à porter appelée Amenapih (miroir miroir...). 


Mais là c'est bien des bracelets dont nous allons parler. Je ne te cache pas que je zieute ces précieux bijoux depuis un moment déjà. Et tout ce qui pouvait me venir à l'esprit était "hum, trop coloré", "hum, beaucoup trop cher", "hum, mon poignet ne rentrera jamais", jusqu'à ce que ma soeur s'en fasse offrir un et qu'il m'aille... ok, donc le dernier point était réglé. Il ne manquait alors plus que la partie couleur et la partie financière. 

Pour la partie couleur, figure toi qu'Hipanema propose des modèles funky et plus ou moins unis. Et là, gros coup de coeur pour modèle Heaven
Un bracelet dans les tons dorés / marrons qui a vraiment tous les atouts pour séduire (et c'est donc là que mon problème niveau couleur était définitivement réglé). 

Maintenant reçu, je peux affirmer n'être qu'amour pour ce bracelet que j'adore et qui vaut carrément ses 69€. Surtout si on considère que chaque bracelet séparément pourrait coûter une vingtaine d'euros. Alors si je peux te conseiller de réfléchir à un bel investissement de rentrer, je te dirais, fonce sur Hipanema découvrir les nouveaux bracelets ainsi que toutes les autres nouveautés.


Et puis sur toutes ces belles paroles, je te laisse sur une note bien musicale... Do Brasil...

Popular Posts

Like us on Facebook